Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vivreofrioul
  • Le blog de vivreofrioul
  • : défense des droits du quartier du Frioul et ses habitants.informations d'ordre generales.
  • Contact
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 07:46

Une réunion publique s'est tenue dans les bureaux du C.I.Q du Frioul samedi 19 octobre avec pour thème "les nouveaux horaires des navettes", horaires d'hiver.

Une trentaine de personnes se sont déplacées ainsi que le directeur de IFEXPRESS, Mr DESANTIS que nous saluons pour sa bonne volonté d'améliorer les choses, la présidente du C.I.Q a dirigé la séance.

Tout d'abord trouvez vous normal de discuter à "posteriori" au lieu de concertations AVANT la prise de décision d'établir des horaires?

Soit, à Marseille c'est comme ça car le Frioul c'est Marseille ! on l'oublie trop souvent.

Il ressort de cette réunion 4 points importants:

1/ La prise en compte des besoins scolaires des 21 enfants de l'île, en priorité.

2/ La sécurité des horaires en début et fin de journée pour les actifs et les entreprises.

3/ La prise en compte des besoins de la population en terme de vie sociale, culturelle, familiale, etc... le soir en hiver, par une navette du soir.

4/ La nécessité de bateaux supplémentaires en particulier d'un petit bateau pouvant passer par gros temps et le désir des Frioulais d'une "séparation" des deux lignes entre IF et le Frioul.

En effet, si il parait logique qu'un village s'occupe autant de son avenir que de son passé, en donnant priorité aux enfants, il est tout autant logique que les salaries, employés, entreprises, associations, etc...puissent travailler en toute sécurité avec des horaires adaptés et figés.

Par contre, il n'est pas normal, en face de la deuxième ville de France de "castrer" un village entier le soir à 20h15, socialement, culturellement, familialement, sans possibilité autre que le déplacement en bateau privé et sans emplacements prévus au vieux port siouplais !.

Comment dans ces conditions, les enfants peuvent ils faire du sport (aucun club et les tennis pourtant neufs et réhabilités sont interdits à cause de la falaise qui s'effondre), comment peuvent ils avoir un soutien scolaire, une passion sportive, culturelle, spirituelle?

Pour les adultes, idem, pas de possibilité de lien social, culturel, spirituel avec Marseille ou les infrastructures sont de plus en plus attractives depuis MP2013, le MUCEM est si loin et pourtant...si prés.

Ont ils le choix?

Aucune salle n'est prévue sur l'île et depuis peu, notre facteur ne peut plus délivrer les colis par manque d'espace sécurisé, c.à.d. par manque de local adapté. A l'heure ou internet devient le nouveau commerçant de proximité, et alors qu'une île est plus que jamais "soumise" à son transport, ce nouveau service utile et moderne, n'est plus accessible aux Frioulais car la poste ne peut plus faire son travail.

Pour le salarié c'est un peu compliqué de pas pouvoir faire ses courses le soir par absence de navettes, il lui sera aussi difficile de commander via le net.

A noter aussi que le C.I.Q et d'autres associations ne peuvent souvent pas se rendre aux réunions importantes (parc des calanques, confédération C.I.Q, élus etc...) qui se passent le soir.

Dans ces conditions comment faire entendre notre voix?, parler de nos besoins, de notre avenir, du quotidien etc... aux responsables politiques locaux?.

Quelques chiffres à rappeler:

Port Frioul c'est: 137 inscrits sur les listes électorales et environ 250 résidents permanents (donc un potentiel de 213 inscriptions latentes), 450 logements, 620 anneaux de plaisances, 20 entreprises confondues, commerces, nautisme, hôtellerie etc...donc environ 80 salariés + familles des entrepreneurs.

Bref , si l'on mélange tout ça cela nous fait bien quelques milliers de personnes concernées directement ou indirectement, par l'avenir du Frioul. 2500 électeurs, cela devrait peser sur les élections prochaines et pourtant rien de cela, il y à forcement une raison...

Diviser pour mieux régner...En substance ce qui se passe au Frioul, entre les "grincheux" commerçants, les petits retraités du C.I.Q, les plaisanciers et leurs propres problématiques, les SI, les LA les RE les MI... bref, tout cela engendre une certaine CACOPHONIE, préjudiciable à leurs auteurs et offre un formidable soutien aux élus qui ne veulent rien faire...

Il existe pourtant une solution , elle s'appelle le VILLAGE du FRIOUL.

Oui , Exit Port Frioul, dehors ! vilain petit canard "Port Frioul", quartier de Marseille, "le cygne" renaîtra et il conviendrai d'offrir maintenant un Vrai Nom à cette île et ses habitants.

Puisque Marseille ne s'occupe pas ou peu de nous, nous devons reprendre notre destin en main et proposer de devenir un VILLAGE à part entière. Avec un ou une Maire ,un mini conseil municipal, qui portera notre voie,au conseil municipal de Marseille, avec un siège à la future Métropole, enfin nous serions "VISIBLES" et "ENTENDUS".

Cette idée n'est pas aberrante car si l'on regarde bien les chiffres, nous entrerions dans la catégorie des petits villages de France de moins de 500 habitants, les Frioulais pourraient voter et s'exprimer avec en prime la possibilité de venir taper à la porte d'un élu pour lui parler directement de ses soucis.

Reprendre cette "main" que Marseille ne nous tend pas et que nous devrions resserrer entre nous, retraités, actifs, plaisanciers, passionnés de l'île etc... Nous sommes tous concernés par notre avenir, sera t il écotouristique, nautique, quel rapport avec le Parc national des calanques, construira t on un petit hôtel, que faisons nous du hagard, de l'hôpital Caroline, que font nos gosses le soir en hiver, pourquoi n'avons nous pas de services publics présents, poste, médecin, infirmerie,mini pharmacie, transport adaptés, structures culturelles et sportives, toutes ses questions seraient bien évidement à l'ordre du jour d'un éventuel conseil municipal du Village du Frioul, et les choses seraient grandement facilités, fluidifiées et transparentes et même dans nos rapports avec les collectivités territoriales Marseillaises.

Fini les procès, les pages dans la Provence, la mauvaise image véhiculée avec légitimité du combat contre l'oubli des Frioulais, cela pourrait cesser si la République était présente.

La république doit être présente, non pas que dans l'esprit mais aussi par ses symboles, son drapeau et sa devise.

Pour l'instant, notre unique drapeau flotte sur la capitainerie, et pour notre belle devise, je ferais le commentaire suivant:

Liberté sans Liberté de circuler c'est la perdre

Egalité sans possibilité de s'éduquer, socialement, culturellement, spirituellement comme les autres, c'est la perdre.

Fraternité sans les deux premières n'est qu'utopie.

Alors qu'attendons nous pour devenir le Village du Frioul, le Vrai...

Partager cet article

Repost 0
Published by vivreofrioul
commenter cet article

commentaires

Bruno 29/10/2013 07:11

Article complet, parfait.
Pour vivre et avoir vécu souvent à bord de mon voilier dans la marina, je souscris à tout.
Dommage, je ne suis pas inscrit sur la liste électorale de ce secteur car il faut avoir une résidence. Mais, j'y pense !

grimaudo 23/10/2013 21:45

Bravo...

Liens